Le Ballon
au Poing

          Comme les autres jeux de paume, le ballon au poing est un jeu de balle alternative: ''On respecte l'adversaire, on frappe, puis on attend que l'adversaire ait joué pour frapper à nouveau'' explique René Cazier, président de la Fédération.
         Le ballon au poing, c'est aussi le jeu de la ''chasse'', cache en picard, qui matérialise le principe de gagne terrain. Comme dans les autres jeux de paume de Picardie, les terrains sont muables et les surfaces varient pour l'attribution des points. ''Si l'adversaire fait une petite erreur, on lui laisse une chance'' indique le président, ''C'est un jeu noble''.
         Pratiquer le ballon au poing nécessite un ballon d'environ 500 grammes, d'une circonférence de 60 à 65 centimètres. Un format léger et plus petit est utilisé par les plus jeunes. On lance le ballon avec le poignet, protégé par une bande de cuir ou de tissu.


En osmose avec la culture picarde, ce sport utilise un vocabulaire directement issu de sa langue. Il en prolonge aussi les valeurs de camaraderie et de chaleur humaine, traditionnelles au tempérament picard.

joueur de Corbie "La Hotoie 2006"


joueur de Corbie "La Hotoie 2006"


         Ancré dans notre région depuis le XIXème siècle, c'est un des sports et jeux de paume de Picardie aux côtés de la Longue Paume, de la Balle à la main, et de la Balle au Tamis. Le ballon au poing accueille les joueurs de tous âges, depuis la catégorie Minime jusqu'à la catégorie Excellence.


         Fédération Française de Ballon au Poing
319, route d'Abbeville - Bâtiment 18/3 - 80000 - Amiens
Tél. 03 22 96 86 65
ffbp@wanadoo.fr

 

Une forme de ballon au poing est déjà pratiqué dans l'Antiquité, il se nomme "phaeninda", il se joue selon les mêmes règles que le jeu actuel.
En 2500 ans avant J.-C. les Incas jouent au ballon (en caoutchouc ou en gomme).
Le ballon au poing est souvent joué en France au Moyen Age.
Une Ligue du Pas-de-Calais est créée en 1900.
La Fédération des ballonnistes de la Somme est fondée en 1911. Elle est suivie en 1935 de la Fédération Française des ballonnistes. Elle sera renommée Fédération Française de Ballon au Poing en 1972.

Le ballon est frappé à l'aide du poignet protégé par une bande de toile. Le foncier de l'équipe, côté tir, engage la partie : il doit envoyer le ballon au-delà de la ligne de corde.
Les deux équipes réparties sur l'ensemble du terrain se renvoient directement le ballon de volée ou du premier bond (les passes étant interdites).
Comme dans un jeu de gagne-terrain, elles essaient de faire mourir le ballon le plus loin possible dans le camps de l'adversaire ou mieux de le faire rebondir au delà de la ligne de fond adverse entre les 2 rapports (dans ce cas, on parlera de bourrage et l'équipe qui l'a réalisé marquera un "quinze").
Dans le cas où le ballon n'a pu être renvoyé avant le deuxième bond (que celui-ci se fasse à l'intérieur ou à l'extérieur latéral du terrain), on repérera le point où il aura été arrêté ou l'endroit où il aura coupé la ligne par le placement d'un petit piquet mobile appelé "chasse". Cette chasse sera posée sur une des lignes longitudinales du terrain au point extrême atteint par le ballon.
La chasse indique donc une ligne imaginaire qui sépare le terrain en 2 parties. Quand elle est posée, les 2 équipes changent de camps. Il s'agit maintenant pour elles d'envoyer le ballon dans le camps de l'adversaire ainsi délimité, de sorte que ce dernier ne puisse le reprendre et marquer ainsi un "quinze". Pour marquer un jeu, il faut quatre "quinze" comptés 15, 30, 40 et jeu. L'équipe qui la première atteindra 7 jeux s'adjugera le gain de la partie.


Photo issue du site: http://www.picardieweb.com

en bas de page: les sites du Ballon au poing

          Origine.
          - Antiquité phaeninda, mêmes règles que le jeu actuel. 2500 ans avant J.-C.
                 les Incas jouent au ballon (en caoutchouc ou en gomme).
         - Moyen Age souvent joué en France.
          - 1900 Ligue du Pas-de-Calais. 1911 Féd. des ballonnistes de la Somme.
          - 1935 Féd. française des ballonnistes.
          - 1972 Féd. française de ballon au poing BP 10, 80097 Amiens Cedex 3.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
          Le ballon au poing est un sport collectif populaire en Picardie (France). Ce sport met aux prises deux équipes de six joueurs.
Le ballon au poing est un des sports dérivés du jeu de paume. L'origine exacte de ce sport se perd dans la nuit des temps, mais la version actuelle du jeu est codifiée sous Louis XIV.
          Comme son nom l'indique, le joueur n'utilise pas de raquette pour frapper la balle, mais utilise son poing. C'est un jeu de gagne terrain se disputant sur un terrain (ballodrome) de 65 mètres de longueur sur seulement 12 de largeur. Le joueur qui frappe la balle doit l'envoyer à plus de 18 mètres et une « ligne de corde » indique la distance minimum à couvrir. L'équipe qui reçoit doit renvoyer la balle de volée ou après un rebond avec interdiction de se faire des passes. Une marque mobile, la « chasse », indique la limite séparant les deux camps au moment du jeu. À chaque faute ou erreur, la chasse indique la nouvelle délimitation entre les deux camps jusqu'à ce que l'une des deux équipes soit suffisamment près de la ligne de fond adverse pour dépasser cette zone. On ne parle pas ici d'essai ou de touchdown mais de « bourrage ». Au niveau comptable, on retrouve l'univers du jeu de paume avec un mode de calcul par « quinze » : 15, 30, 40 et jeu, comme au tennis aujourd'hui. La première formation à marquer sept jeux remporte la partie.
          Le ballon a évidemment connu bien des variations avec le temps. Il pèse entre 450 et 480 grammes pour 60 centimètres de conférence. Il est généralement en cuir.
Très bien implanté en Picardie, le siège de la « Fédération Française de Ballon au Poing » fondée en 1972 se trouve logiquement à Amiens. Cette fédération regroupe plus de quarante clubs pour environ 2 500 licenciés. L'implantation est exclusivement picarde avec 39 clubs dans la Somme. Un championnat de France se tient toutefois chaque année. La grande finale se dispute traditionnellement à la 15 août à La Hotoie, ballodrome d'Amiens.
           La finale de la Coupe de France se tient toujours à La Hotoie en Septembre. On organise également des compétitions en salles l'hiver avec un règlement adapté.
           Ballon Origine, en peau de mouton renfermant de la bourre, du foin, du son ; on l'appelait esteuf, soule, choule. XIX e s. on introduisit dans la peau une vessie de porc ; puis une vessie de caoutchouc. Vers 1880 on ramène de 8 à 6 le nombre de bandes de cuir ou de segments (chacun formé de 3 peaux de mouton assemblées). 1902 ballon de cuir de vache. 1932 ballon sans bouterolle. Seniors 425 à 500 g (circonférence 60 à 65 cm), juniors 350 à 400 g (55 à 60 cm), cadets 300 à 340 g, minimes 180 à 220 g.
         Terrain. Largeur 12 m, long. 65 m entre les lignes de rapport. Au-delà, le ballon ne peut être repris que de volée. 18 mètres séparent la ligne de tir de la corde pour les équipes " Excellence ", sinon 15 m.

           Équipe. 6 joueurs : 1 foncier (F) frappant la plupart des coups du 1 er bond, 2 basses-volées (BV), 1 milieu de corde (MC), 2 cordiers (C). Selon leur valeur : excellence, 1 re A ou B, 2 e ; leur âge : juniors (pas plus de 17 ans). Cadets (pas plus de 14 ans). Minimes (pas plus de 11 ans).
           Partie. Le foncier joue le plus grand nombre de coups. Le ballon est frappé avec le poignet (on peut le protéger d'une bande d'étoffe ou de cuir). Lorsqu'un jeu commence, le foncier livre, au-delà de la corde, dans le camp adverse, qui renvoie le ballon ; l'équipe qui commet une faute au cours des échanges donne 15 à l'adversaire.
           Fautes : tout contact du ballon avec l'arrière du corps, toute réception passive (genre " amorti "). 5, 6 ou 7 jeux (chaque jeu se décomposant ainsi : 15, 30, 40, jeu). Lorsque les 2 équipes sont à égalité à 40 (" 40 à deux "), l'équipe qui marque le point suivant prend le jeu.
          

 Chasses : quand le ballon n'est repris ni de volée, ni au 1 er bond, à hauteur de l'endroit où le ballon a été arrêté (à l'intérieur des limites, avec l'une quelconque des parties " avant " du corps), on place un repère ; la chasse est une ligne imaginaire, parallèle à la corde et passant par le point d'arrêt de la balle ; elle remplace provisoirement la corde. Pour disputer une chasse, il faut changer de camp : si le ballon s'arrête au-delà de la chasse, il y a 15 pour le camp qui a livré ; sinon il y a 15 pour l'autre camp. Depuis 1993, formule simplifiée en salle (dimensions d'un terrain de basket : 28 x 14 m).
 

 Épreuves.    
Excellence A :
créée 1908. Équipe et foncier : 1975 Hérissart, Denis. 76 non disputé. 77 à 83 Franvilliers, J. Debart. 84 Hérissart, J.-M. Godebert. 85 Franvilliers, J. Debart. 86 Bertrancourt, D. Gribeauval. 87 à 89 Senlis-le-Sec, M. Maisse. 90 Warloy Baillon, P. Attelyn. 91 Dermancourt, É. Bertoux. 92 Beauquesne, P. Lelong. 93 Lucheux, F. Clerge. 94 Beauval, J.-M. Bayard. 95 Franvillers, S. Debart. 96, 97 Franvillers, É. Bertoux. 98 Franvillers, L. Debroy. Participent 4 équipes d'excellence et, dans chacune des catégories inférieures, les équipes vainqueurs de leur secteur. Coupes de France et Poing d'or. Finale disputée le 1 er dimanche de sept. à Amiens. Trophée récompensant la meilleure livrée. 1904 Souland 56,02. 83 Henri Masset 55,90. 84 Gérard Lequette 56,75. 85 Alain Denis 57,08. 86 Serge Dillocourt 50,56. 87 Francis Dauthieux 47,56. 88 Éric Bertoux 52,45. 89 Stéphane Decourcelle 51,45. 90 François Debroy 61,50. 91 É. Bertoux 67,70. 92 É Bertoux 60,10. 93 F. Debroy 62,52. 94 É. Bertoux 65,85. 95 Ludovic Debroy 60,65 m. 96 Sébastien Gourdel 62,07 m. 97 David Bellotto 63,50 m. 98 D. Bellotto 58,85 m.

Statistiques (en 1998).
Nombre de sociétés : 39 (Somme 38, Pas-de-Calais 1) ; de licenciés : 1 750.


Initiation à l'occasion de la fête du Ballon au poing le 15 Août à Amiens

Photographies prise à l'occasion de la Finale du Championnat de France de Ballon au poing (L. Decroix)

Le ballon au poing
Comme la longue paume, le ballon au poing fait partie de la grande famille des jeux de paume. Inventé par les grecs dans l'antiquité, notre ballon au poing fut codifié sous Louis XIV avant d'atteindre grâce aux milieux populaires, le XIXème siècle. Plus vivant que jamais, il demeure l'un des sports les plus pratiqués en Picardie.
Terrain et ballon :
De forme rectangulaire et encadré aux extrémités par des poteaux d'une hauteur de 5 m appelés rapports, le terrain réglementaire de ballon au poing se présente comme ci-contre.
Le ballon en cuir utilisé est semblable à celui du handball, d'un poids oscillant entre 450g et 480g (seniors) et d'une circonférence d'environ 60 cm.


Sites traitant du ballon au poing
http://picardieweb.com/article.asp?idarticle=350
http://www.picardie.fr/fr/page.cfm?pageref=sport~jeux~ballon_poing
http://www.sport.fr/services/historique/His_9_29.shtm
http://www.mairie-talmas.fr/article/articleview/51/1/51/
http://dernancourt.free.fr/BALLON%20AU%20POING.htm
FEDERATION FRANCAISE de BALLON au POING
22, rue Victor Hugo - 80000 AMIENS
Président: M. Dominique RENAUD

Principales manifestations fédérales:
Au ballodrome de la Hotoie (Amiens) - de 9 h. à 21 h. - le 15 Août
Finales des championnats de France par catégories en Septembre: (1er dimanche )
Finales des coupes de France par catégories. compétition du "poing d'or".



Le ballon au poing, façon italienne...

Dans le nord de l'Italie (Toscane), on joue à un jeu de gagne-terrain qui ressemble à s'y méprendre au ballon au poing.
Mais en Italie les joueurs utilisent un manchon en bois danslequel il enfile le bras qui frappe. Une barre de bois transversale est saisie par la main. Les joueurs utilisent des protections pour ne pas se faire mal mais ces protections n'ont rien de comparable au jeu picard où il s'agit plus de se bander fortement le poignée pour éviter de casser des os.

Nous noterons sur ces manchons sculptés des reliefs qui permettent une bonne accroche de la balle. On imagine s'en mal la vitesse du ballon après l'impact.


Retour page Sommaire des Jeux