Le Palet Gascon
Ne manquer de visiter le site du Palet Gascon
http://palet.gascon.free.fr/

sources : "Le Palet Gascon"
Renseignements:
Alain Lasserre, responsable du Palet Gascon

Historique
:
       Depuis des temps immémoriaux, l'Homme a exercé son adresse en essayant de faire tomber à distance un objet dressé, en l'occurence un petit piquet de bois, appelé "quille". le palet au XVIè s Son imagination a fait le reste ; que ce soit au niveau de la quille en en variant la taille, la forme ou le nombre, ou au niveau de l'objet à lancer, la pierre originelle devenant une boule, un maillet ou un palet. Ainsi ont pris forme les très nombreuses variantes des jeux de quilles, élément déterminant de la Culture de nombreux pays. A l'origine simple défi d'adresse, le jeu de quilles est vite devenu l'objet de paris en monnaies sonnantes et trébuchantes, afin d'"intéresser" les joueurs et les spectateurs. Ainsi, après des siècles de pratique courante, les mises excessives du XXè siècle ont-elles contraint les Pouvoirs Publics à interdire ce jeu considéré comme jeu d'argent. Fort prisé jusque dans les années 50, le jeu du palet gascon, ce cousin des palets breton, vendéen, portugais, italien, espagnol ou anglais pour n'en citer que quelques-uns, a bien failli dispara”tre, victime également des jeux de boule. Voici quelques dates importantes qui marquent son "arrebiscolada" (lire "arrébiscoulado"), sa renaissance :
       - Juin 1985: Sous la plume d'Alain Lasserre, alors instituteur du village, le Foyer Rural de Vicnau-Lialores (commune de Condom) élabore, s'inspirant des règles existantes, un règlement transformant le jeu de palet en jeu à points, avec possibilité de jouer par équipes de deux. C'est le premier règlement écrit du jeu de palet gascon.
       - Juin 1986 :première apparition du palet gascon lors du grand "Rassemblement Sportif des Foyers Ruraux du Gers" de Condom (sport en démonstration).
        - Août 1986 : premier concours de palet gascon aux points lors de la fête estivale de Lialores.
        - 15 Août 1990: premier "Championnat du Monde de Palet Gascon" organisé par le Foyer Rural de Vicnau-Lialores (54 concurrents) - 150 participants en 2001!-
        - Mai 1991 : création d'un "Challenge Départemental de Palet Gascon" (en doublettes) au sein des associations affiliées à la Fédération des Foyers Ruraux du Gers.
        - Juillet/Août 1993 : grâce notamment à l'action d'un "acharné" du palet gascon, Kléber Gibertha, quelques concours sont organisés dans plusieurs villages du Condomois.
        - Avril 1994 : à l'initiative d'Alain Lasserre, création d'une section départementale de Palet Gascon au sein de la FDFR chargée de faire évoluer le règlement du jeu sans en trahir l'esprit, de gérer le calendrier des concours, d'organiser les "épreuves du Rassemblement Sportif", d'aider à la promotion du palet gascon. 25 concours en 1994, 45 en 1995, plus de 50 en 1996 et 1997, près de 70 depuis 1998, avec la création en 1996 d'une section "palet gascon" au sein du "Comité Départemental du Sport en Milieu Rural" et d'un "Trophée annuel de Palet Gascon" visant à récompenser en fin de saison les joueurs les plus réguliers.
       - En 2001, premier "Challenge du Gers", épreuve se disputant sur une journée (gros succès). Forte médiatisation du jeu (TV, journaux, radios). Nombreuses initiations et participation à des festivals, sous l'égide du tout nouveau "Centre des Jeux et Sports Traditionnels d'Occitanie" mis en route en 2001. Mise en réseau des différents jeux de palets européens (participation en Mai 2000 au premier "ŹRassemblement Européen des Joueurs de PaletsŹ" en Bretagne et en Avril 2001 à l'acte de naissance de l'Association Européenne des Jeux et Sports Traditionnels, toujours en Bretagne).
  


Les règles du jeu de palet gascon

Art. 1 :
       But du jeu. Faire tomber à l'aide de deux palets la quille afin que les 3 pièces posées sur celle-ci soient plus près d'un ou des deux palets que de la quille (plus près "du fer que du bois"). Le palet a donc deux fonctions : il sert à déquiller ou il sert à se positionner par rapport aux pièces.
Art. 2 :
       Composition du jeu.
Le jeu de palet gascon est composé de :
      - 1 quille ("qu’lho", lire quillou, en gascon) taillée dans un bois dur, légèrement conique (35 cm de haut pour un diamètre compris entre 4 cm et 5 cm).
      - 2 palets d'acier (entre 10 et 11cm de diamètre pour une masse maximale de 600 g).
      - 3 pièces de monnaie, de préférence à des rondelles ou autres objets de substitution.
Art. 3 :
       Terrain de jeu.
      - Le jeu de palet gascon se pratique sur terrain dur.
      - L'aire de jeu est délimitée sur trois côtés par des lignes
      - La ligne de fond mesure si possible 4 m (au moins 3 m), les lignes latérales 5 m. Les lignes font partie de l'aire de jeu.
      - Des protections, pour éviter les accidents, sont placées à l'extérieur du terrain, à 0,50 m des lignes latérales. Une planche d'arrêt (d'au moins 0,30 m de haut) est placée sur la ligne de fond.
- La quille est placée au centre de l'aire de jeu, à 4 m de la ligne de fond.
      - L'aire de lancer des palets , matérialisée par une ligne sur le sol, se situe à : 7 m pour les enfants jusqu'à 12 ans (c'est-à-dire jusqu'à ce qu'ils fassent 13 ans). 9 m pour les dames et les personnes âgées de plus de 75 ans. 10 m pour les messieurs. Liberté est laissée aux joueurs de reculer s'ils le désirent, sans dépasser un pas d'élan et sans franchir la ligne de tir, sous peine d'annulation du tir l'aire de jeu
Art.4 :
       Déroulement du jeu.

      - Le joueur lance ses deux palets, les points étant comptabilisés et inscrits sur la feuille de partie à l'issue de ses deux lancers.
      - Les mesures sont prises à partir de la partie de la quille ou du palet la plus proche de la pièce la plus voisine.
      - Trois cas de figures peuvent se présenter :
      - La quille reste debout (même si les pièces tombent, s'il s'agit du premier lancer, le joueur peut essayer de déquiller avec le second) : le coup est perdant.
      - La quille est renversée mais une pièce, au moins, est plus près de la quille que de l'un des palets : il y a "pouine" ("puina" en gascon, lire "pouino").
      - La quille est renversée et les trois pièces sont plus près ou à égale distance d'au moins un des palets que de la quille : le coup est gagnant.
      - Si jamais le joueur déquille sans faire de coup gagnant, c'est-à-dire fait une pouine, lors de son premier lancer, deux possibilités s'offrent à lui : Il lance son second palet pour tenter de transformer la pouine en coup gagnant (en glissant ou en piquant). Il estime trop difficile le gain avec son second palet. Il peut alors demander de faire requiller. Son premier tir vaut une pouine et le premier palet est retiré du jeu. Il lance normalement son second palet qui peut lui rapporter, s'il déquille, une pouine ou un coup gagnant.
      - Si l'une des pièces sort de l'aire du jeu (délimitée par la ligne), le coup est considéré comme une pouine, même si elle rebondit contre la protection ou un obstacle et revient dans l'aire de jeu. S'il reste le second palet à lancer, le premier palet est retiré du jeu, on requille et le jeu se déroule normalement.
      - Si la quille sort de l'aire de jeu, le coup est considéré comme bon et elle est replacée contre la ligne, parallèlement à celle-ci, à l'endroit o¯ elle est sortie.
      - Si l'un des palets sort de l'aire de jeu après avoir renversé la quille, celui-ci est retiré du jeu mais le lanceur a la possibilité de se placer avec le second palet. S'il choisit de requiller, son premier coup sera évidemment considéré comme perdant.
      - Si un palet ou une pièce ou la quille rebondissent contre les planches d'arrêt et reviennent dans l'aire de jeu, ils sont remis en jeu et la partie se poursuit normalement.
      - Si un élément extérieur autre qu'un palet (vent, caillou, animal, etc...) fait tomber la quille avant que le palet lancé ait touché le sol, alors on requille et le joueur relance son palet.       - Si un élément extérieur autre que le palet fait tomber la quille, après que le palet ait touché le sol, alors on requille, le palet restant en jeu.
Art. 5 :
       Cotation des points
.
       - un coup perdant vaut 0 point.
       - une pouine vaut 1 point.
       - un coup gagnant vaut 3 points.

Conditions particulières lors des concours...
     -
Au début de chaque concours, vérifier que chaque terrain possède une planche d'arrêt de hauteur à peu près égale. En cas de disparité pouvant être un sujet de contestation (absence de planches, hauteurs de planches trop inégales), déclarer les planches "hors-jeu", les pièces, les palets ou la quille qui rebondiraient contre elles étant considérées comme étant sorties de l'aire de jeu.
     - Si les lignes latérales ne sont pas tracées (ce qui est très fréquent), à la condition qu'il n'y ait pas de gêne sur les autres terrains, "tout est bon" et les dispositions développées dans l'article 4 du règlement concernant le dépassement des limites sont à ignorer. Le "tout est bon" est à déclarer en début de concours. - Liberté est donnée à l'organisateur avec l'accord du ou des responsables départementaux présents.



Merci à Alain Lasserre, responsable du Palet Gascon
pour tous ces précieux renseignements:
Site du Palet Gascon : http://palet.gascon.free.fr/