JEU DE PATOÛS OU JEU DU BOUC
Le Bouc ou Jeu de pâtous
      Voici l'un des nombreux jeux de pâtous (càd jeunes gardiens/gardiennes de troupeau) qui ont disparus avec cette "catégorie socio-professionnelle". L'intitulé dit assez qu'il est directement inspiré de l'activité qui était l'occupation principale de ces jeunes à une certaine époque. Nous en avons recueilli deux témoignages, géographiquement assez éloignés puisque l'un provient du "Pays de Redon" (marais) tandis que l'autre se situe dans le "Pays de Montauban-de- Bretagne" (Nord de Rennes).

Il s'agit donc:
      - D'un jeu d'enfant qui se jouait collectivement, les pâtoux se rassemblant volontiers pour tromper l'ennui et la solitude de la garde des bÉtes.
       - D'un jeu que l'on peut qualifier aussi de jeu buissonnier, puique tout le matériel était réalisé sur place avec le matériau végétal fourni par les haies encadrant les zones de pâtures.

          L'informateur qui nous a parlé la première fois de ce jeu est, une fois n'est pas coutume, une informatrice (!) qui l'a pratiqué dans la cour de l'école, dans les années cinquante, à Landerneau. Ce jeu semble bien être cousin du base-ball et de la thèque. On dit aussi qu'il pourrait Étre une parodie de l'attaque des châteaux-forts du Moyen-âge! En pays gallo où il est bien connu, il porte différents noms : Gobette et Pipi; Siperli; Pireliri; Pirlipipi; Pilaouët... Des témoignages recueillis nous déduisons qu'il se pratiquait beaucoup en Ille-et-Vilaine, mais il est également attesté dans les Côtes-d'Armor, en Morbihan, dans les Pyrénées sous le nom de Sautarel, en Picardie et en Flandres et... jusqu'au Danemark!

Jeu du Bouc en Bretagne